Burundi, Génocide de 1972-1973/l’assassinat de l’ancien Roi Ntare V : Un document judiciaire troublant

Burundi, Génocide de 1972-1973/l’assassinat de l’ancien Roi Ntare V : Un document judiciaire troublant

Un document judiciaire controversé

Attestation de décès de l’ex-roi du Burundi, Ntare V, Charles Ndizeye

La reconnaissance de l’assassinat

La famille reconnaît également que l’ancien roi Ntare V a été assassiné. Il n’avait pas été accusé d’être Muhutu, mais il avait été un monarque burundais. Ciza Rémy Muhirwa, neveu du défunt Ntare V, Charles Ndizeye, affirme que récemment, le gouvernement belge a reconnu son implication dans cet assassinat bien que ce pays ne l’ait pas encore déclaré officiellement.

Ciza Rémy Muhirwa, neveu de l’ex-roi du Burundi, Ntare V, Charles Ndizeye

Une quête de vérité inachevée

Cette attitude de la Belgique a causé des inquiétudes au sein de la famille, qui, jusqu’à présent, cherche toujours à connaître la vérité sur le sort du roi Ntare V. Elle espère que la CVR contribuera encore à établir la vérité sur cet assassinat. La famille du dernier roi du Burundi, Ntare V, continue de chercher des réponses. L’implication belge, reconnue mais non officiellement déclarée, ajoute une couche de complexité à cette quête de justice et de vérité. La CVR, par son travail, reste un espoir pour cette famille et pour tous ceux qui souhaitent que la lumière soit faite sur le génocide de 1972-1973.

Please follow and like us:
Pin Share
Actualités