Muyinga: Des intellectuels hutu massacrés dans la commune Buhinyuza

La fosse commune de Buhinyuza a laissé une mémoire blessée chez les intellectuels du nord-est du pays. Les résultats des enquêtes menées par la CVR le montrent. Les familles des victimes de la crise de 1972 dans cette commune où la CVR vient de séjourner ont raconté que les leurs ont surtout été jetées dans la rivière Kavuruga.

Willy NTAKARUTIMANA

Au début des activités d’exhumation et des auditions des témoins de la crise de 1972, début mai 2021, la population de la localité de Buhinyuza était impressionnée par la fosse commune située près du bureau de zone Buhinyuza. Des personnes âgées victimes directes ou indirectes se rapprochaient progressivement des Commissaires et des Cadres de la CVR déployés sur ce site en vue de témoigner sur ce qu’ils savent de la crise de 1972.

A la fin des exhumations, l’abbé Pascal Niyonkuru, Commissaire responsable des activités d’exhumation sur le site de Buhinyuza et Président de la sous-commission chargée des exhumations au sein de la CVR, a donné un bilan de 77 personnes exhumées dans cette fosse commune.

Exhumation en cours de la fosse commune de Buhinyuza

En 1972, l’actuel bureau de zone de Buhinyuza était un poste communal. Le cachot était très proche de ce bureau. Des témoins contactés sur place retracent l’histoire de la fosse commune, en disant qu’elle a été creusée sous les ordres de l’administrateur communal, Rucumuhimba, au moment où d’autres témoignages affirment que cette autorité administrative a joué plutôt un rôle important dans la protection de ses citoyens.

Un matin, témoigne E.S., des gens ont été convoqués au bureau communal pour creuser cette fosse commune réservée aux traîtres (abamenja). C’est là que nous avons vu des corps éparpillés tout près de ce bureau. C’est administrateur qui a ordonné le creusement de cette fosse et le déversement là-dedans de ces corps, explique N.E., qui a reconnu un membre de sa famille, directeur d’une école primaire dans la commune Giteranyi mais originaire de la colline Rusengo, commune Mwakiro, province de Muyinga.

Les corps des victimes étaient ligotés

Les victimes seraient originaires de la province de Kirundo et d’autres communes proches de Buhinyuza. Celles qui ont été arrêtées à Buhinyuza ont été tuées ailleurs, comme un témoin oculaire nous l’a indiqué. Ce père octogénaire de 6 enfants résidant non loin du bureau de la zone Buhinyuza raconte que les victimes ont été emmenées à cet endroit à bord de camions escortés par des militaires. Et la plupart d’entre eux étaient des intellectuels bahutu, dit-il.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 076A3613.jpg.
Des restes humains et autres objets exhumés dans la fosse commune

Il poursuit en signalant que ces personnes ont été tuées par des policiers de la commune, communément appelés brigadiers. Et parmi eux, certains détenus du cachot de Buhinyuza ont été jetés dans cette fosse commune alors qu’il y en a d’autres qui sont encore recherchés par leurs familles après avoir été transférés à la prison de Muyinga pendant cette crise. Certaines sources ont dit à la CVR que certains autres détenus ont été jetés dans la rivière Kavuruga.

Plusieurs témoins affirment ne pas connaître précisément les motifs des assassinats de l’année 1972. On leur disait que les personnes arrêtées travaillaient de connivence avec un soi-disant mouvement rebelle hutu en gestation avec la mission de renverser le régime du Président Micombero Michel, ils ont finalement compris que les personnes massacrées étaient seulement des intellectuels et des riches bahutu car, après leur assassinat, leurs biens ont été pillés.

Il est à noter que les activités d’exhumation de la fosse commune de Buhinyuza ont suivi celles de Mwakiro à Musenga, dans la réserve naturelle de la Ruvubu. Le nombre de victimes exhumées est supérieur à 260. La CVR prévoit de nouvelles descentes dans les deux provinces dans un proche avenir.

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *